Une autre approche de l’immobilier

D’abord, prenons le temps d’observer le paysage de la zone à développer…

Puis, élargissons notre observation à ses alentours… Enfin, imprégnons-nous tant de la topographie et du végétal que des caractéristiques architecturales, économiques et sociales.

Pourquoi ?

Si avant de travailler avec un architecte sur la conception du lieu et du style du bâtiment, qu’il soit à usage d’habitation ou utilitaire, nous dressions l’inventaire des zones naturelles ou compliquées…

Si c’était de la topographie et de l’orientation du terrain que découlait naturellement le meilleur emplacement pour notre future construction…

Avec de tels constats, nous pourrions gagner en temps par des dossiers facilités car conformes aux lois environnementales et en coûts de construction par un usage optimal du terrain.

Regardons un peu plus loin…

Pourquoi ne pas nous inspirer des techniques, des paysages et styles de constructions pratiqués localement ? L’intégration de notre futur projet n’en serait que plus réussie.

Cette réflexion s’applique également à l’environnement économique local. En zone rurale, nous pourrions réduire l’impact d’entretien des espaces verts si nous les imaginions en zones de pâturage par exemple, privilégiant ainsi l’entretien écologique, économique et pourquoi pas, pédagogique. En zone urbaine, pourrions-nous juste imaginer de densifier les constructions, d’agrandir et de regrouper les espaces verts à usage commun ? Si tel était le cas, les charges d’entretien par habitant se verraient réduites, tout en conservant un large accès à la nature pour tous.

Inspirons-nous de l’existant, point de départ de notre réflexion.

Faire bon usage de l’espace naturel pourrait réduire les mouvements de terrains, une implantation judicieuse des bâtiments permettrait peut être la mise en place d’un assainissement autonome par phytofiltraton, la conservation des zones végétales existantes éviterait la replantation et valoriserait le rendu final immédiat.

Accepter de mener cette réflexion sur le paysage en amont d’un développement immobilier permettra d’optimiser son rendement et sa finalité.